Compte titre : ce qu’il faut savoir en 2018

Comme le montre cette vidéo de BFM TV, le compte titre représente le produit à posséder actuellement pour faire des placements judicieux tout au long de l’année. Il comporte tous les titres ou actifs sur lesquels un investissement a été réalisé. Vous retrouvez donc vos actions, obligations, fonds ou d’autre types de placements comme les EFTs.

Comment ouvrir un compte titre ?

ouvrir un compte titre

Rattaché au compte courant, le compte titre est indispensable pour investir en bourse puisqu’il permet la gestion de l’achat et de la vente des titres. Les courtiers proposent également ce type de compte. Pour ouvrir un compte titre facilement, il faut se munir d’une copie de sa pièce d’identité. Un deuxième justificatif comme le passeport ou le permis de conduire peut être demandé. Un RIB ou un chèque annulé et un justificatif de domicile de moins de trois mois sont indispensables pour cette ouverture.

Il est important de savoir qu’aucun versement n’est demandé au moment de l’ouverture. Vous pouvez toutefois prévoir d’alimenter immédiatement ce compte titre pour pouvoir faire les premières transactions en bourse. Certaines banques demandent un premier versement de l’ordre de 1000 euros. Selon vos besoins et votre budget, vous pourrez comparer pour trouver la meilleure offre.

Pour s’assurer que vous êtes capables de gérer ce type de compte, un questionnaire est à remplir. Il va permettre de savoir quelles sont vos capacités financières afin de bien débuter en bourse. Un mineur peut ouvrir un compte titre mais sa gestion est laissée à son représentant légal pour éviter tous risques.

Les placements à intégrer dans son compte titre

placements à intégrer dans son compte titre

Ce type de compte permet de placer toutes ses actions quelles que soient le pays de l’entreprise concernée. Les fonds actifs comme les SICAV, les OPCVM et les FIP peuvent être conservés dans ce compte spécifique. Les ETFs et les trackers y ont également leur place.

Les obligations qui sont des dettes émises par l’Etat sont intéressantes pour un investisseur qui pourra profiter de son compte titre pour pouvoir en détenir. Les matières premières comme l’argent, le pétrole ou l’or font partie des opportunités à saisir.

Les conditions pour ouvrir un compte titre

Pour posséder son propre compte titre, il faut avoir plus de 18 ans. Certaines banques autorisent l’ouverture d’un mineur avec l’accord d’un représentant légal. Une autorisation parentale sera alors à signer. Pour pouvoir trader en bourse via ce compte, il faudra être de nationalité française ou être résident fiscal français.

Vous pouvez ouvrir autant de comptes titres que vous le souhaitez en fonction des conditions avantageuses proposées par les différents organismes bancaires.

La fiscalité du compte titre

fiscalité du compte titre

Vous devez savoir que des impôts sont à payer sur les plus-values, c’est-à-dire les gains réalisés sur les ventes de titres. Vous devrez aussi vous acquitter d’impôts sur les dividendes ou les coupons perçus. La référence est la grille tarifaire du calcul des impôts sur les revenus. Des prélèvements sociaux sont également à prévoir.

Pour les plus-values, l’impôt s’applique l’année suivante selon le taux qui correspond à la tranche d’impôt. Les prélèvements sociaux, pour leur part, s’élèvent à 17,2%. Les plus-values acquises au 1er janvier 2018 bénéficient de conditions particulières. Un prélèvement forfaitaire unique de l’ordre de 30% peut être appliqué, comprenant les cotisations sociales. Vous pouvez également choisir l’intégration dans l’impôt sur le revenu en prenant conscience que l’abattement correspondant de 6,8% a été supprimé.

La fiscalité des dividendes est plus complexe puisqu’un premier impôt est appliqué l’année où ils sont perçus. Il s’agit d’un acompte sur l’impôt sur le revenu comptant pour 12,8 % des gains. Les prélèvements sociaux sont de 17,2%. Au total, vous paierez donc 30% d’impôts.

L’année suivante, d’autres impôts seront appliqués avec l’impôt sur le revenu en tant que tel. L’acompte versé l’année précédente est déduit de la somme totale à payer. Grâce aux abattements prévus, l’impôt est calculé uniquement sur 53,2 % du montant brut des dividendes perçus.

avantages du compte titre

Les avantages du compte titre

Ce compte titre ne possède pas de plafond, ce qui permet d’acheter et de regrouper autant d’actifs que souhaité. Il est donc plus intéressant que le PEA qui possède une limite. Quel que soit le nombre d’actifs possédés, ce compte tire va toutes pouvoir les contenir.

Les fonds de son compte titre sont disponibles à tout moment. Sans aucune contrainte, les retraits peuvent être faits au moment de son choix. Dès qu’une vente de titres a été réalisée, l’argent correspondant sera immédiatement disponible pour un retrait de la somme souhaitée.

Vous avez aimé cet article ?
Rejoignez la newsletter d'Investman et recevez ponctuellement des conseils, des bons plans et les dernières actualités pour mieux investir !

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?